Cartes de France des années 1950

Découvrez la France des années 1950 au travers des cartes au 1 : 50 000 telles qu’elles existaient à l’époque.

Découvrez la France des années 1950 au travers des cartes au 1 : 50 000 telles qu’elles existaient à l’époque.

Disponible sur tout le territoire métropolitain, cette nouvelle donnée est composée des éditions des cartes topographiques à l’échelle 1 : 50 000 datant de la fin des années 1950.

Les passionnés d’histoire et de cartes anciennes peuvent ainsi observer l’évolution du territoire (extension des zones urbaines, villes nouvelles, grands aménagements industriels…) et les nouvelles voies de communication (réseaux routiers, ferrés, maritimes, aéroportuaires…) sur le Géoportail.

De la carte d’état-major aux cartes historiques 1950

Cartes de type 1889

La carte d’état-major mise en place par Napoléon au 19e siècle sert de point de départ : grâce à elle, une première édition des cartes au 1 : 80 000 est gravée au cuivre en 1832. Bien que les minutes – relevés de terrain faits à la main – soient en couleurs, les cartes sont en noir et blanc. Avec la révolution industrielle, les voies de communication viennent s’ajouter sur les cartes jusqu’à en devenir illisibles. Les cartes sont donc repensées à l’échelle 1 : 50 000.

Carte de type 1889, Montpellier
Carte de type 1889 : Montpellier en noir et blanc, carte non colorisée

Cartes de type 1900

Début 1900, les cartes sont désormais produites en 12 couleurs. Cependant, en 1914, seules 50 cartes sont réalisées sur plus de 1000 à faire.

Carte de type 1900, Paris
Carte de type 1900 : Paris, première ville à être produite

Cartes de type 1922

Pour simplifier et accélérer la production, les cartes sont désormais réalisées avec 6 couleurs. Les cartes de type 1922 sont plus lisibles et beaucoup plus complètes : estompage, topographie, courbe de niveau, typographie moderne, etc. La couleur est systématisée dans le processus de mise à jour.

Carte de type 1922, Metz
Carte de type 1922 : les territoires du Nord-Est de la France soumis aux invasions étaient donc prioritaires.

Sur le Géoportail

On remarque que les cartes constituant cette donnée du Géoportail sont différentes en fonction des régions, du rythme de production et des zones prioritaires. On retrouve les cartes de type 1889 en noir et blanc, mais également en couleur puisque (la plupart des cartes sont grossièrement colorisées dans les années 1950), les cartes de type 1900 en 12 couleurs, et les cartes de type 1922 en 6 couleurs et plus complètes.

Les trois types de cartes
Les trois types de carte réunis au sein d’un même assemblage sur le Géoportail

Vers la carte de base au 1 : 25 0000

Les levés topographiques au 1 : 10 000 et au 1 : 20 000 ont servi à établir la carte au 1 : 50 000 dans la première moitié du XXème siècle.

Dans les années 1950, l’IGN s’est aligné sur les standards de l’OTAN : restitution photogrammétrique des clichés aériens directement au 1 : 25 000 et publication de la carte de base de la France à cette échelle.

Les cartes au 1 : 50 000 deviennent alors un produit dérivé par généralisation destiné tant aux besoins de la défense qu’à ceux des randonneurs.